AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR LIVE YOUR LIFE!
OUVERTURE LE 13/05/2012
NOUS RECHERCHONS ACTUELLEMENT IAN SOMERHALDER, CANDICE ACCOLA, DARREN CRISS..
FORUM OPTIMISÉ SOUS MOZILLA FIREFOX
MANGEZ DU NUTELLA, YEAAAH!
N'hésitez pas à vous inscrire, à poser des questions ou à demander un partenariat Smile

Partagez | 
 

 En vivant dans la même ville, comment ne pas s'être rencontré plus tôt ? {Spencer}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alek B. Miller

avatar

▷ Hiboux envoyés : 108
▷ Réputation : 0

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Hum... célibataire sans être vraiment libre...
▷ disponibilité.: Dispo ! Dispo ! dispoooo *-*

MessageSujet: En vivant dans la même ville, comment ne pas s'être rencontré plus tôt ? {Spencer}   Mar 12 Juin - 13:27


Il était de la campagne et elle de la ville.
Elle avait le monde à ses pieds alors qu’il n’avait pas un sous en poche.
{N'oublie jamais}

« Je n’ai rien pu faire… Je suis désolé… »

Le dernier battement de son cœur avait emporté avec lui tout espoir de sauver la jeune femme. Trop gravement lacérée, le loup garou l’avait laissée pour morte après s’être nourrie de ses chaires. Amenées en urgences six heures au par avant, l’équipe de Alek Blade ne l’avait pas laissée une minute. Mais malgré tout leur savoir et leur volonté, la petite avait finit par lâcher et rejoindre les anges.

Serrant la mère dans ses bras pour la soutenir, il ne pouvait qu’imaginer sa douleur en apprenant que jamais plus sa fille ne lui sourirait ou ne lui parlerait… Rien n’était comparable à ce genre de perte et lorsqu’il imaginait à quoi Castiel avait échappé des années au par avant, il sentait encore son cœur se serrer. Mais il ne devait plus penser à ça, c’était du passé et elle n’avait rien.
Après quelques minutes, il laissa la famille derrière lui pour qu’elle fasse son deuil auprès du corps de leur petite. Lui-même avait fini son service du jour, il devait se changer les idées et à en croire les tristes mines de ses collègues, eux aussi. Alors quoi de mieux que d’organiser un repas d’équipe au Grill et à ses frais ! Après tout l’endroit était souvent animé et bien souvent, en tout cas pour sa part, ça suffisait à retrouver sa bonne humeur.

Une demi-heure plus tard, trois de ses collègues le rejoignaient dans le hall de l’hôpital. Tous les autres avaient quelque chose de prévus, une famille ou simplement besoin de repos. Ayant lui-même prévenu sa sœur qu’elle ne devrait pas l’attendre, il était simplement heureux de pouvoir passer la soirée en compagnie de Leyla, Stefan et David. Avec eux, la bonne ambiance était assurée.

Arrivés au Grill, ils prirent une table ronde dans un coin de la salle. Non loin de la fenêtre qui donnaient dans le jardin à l’ambiance romantique du restaurant où les amoureux mangeaient un peu à l’écart. S’installant dos au mur, Alek se retrouva assis entre Stefan et Leyla, tout deux déjà en train de chercher à changer de sujet pour éviter celui du travail. Amusé par la situation, Blade leur donna satisfaction en entrant joyeusement dans leur discussion.

Et la soirée aurait pu simplement se dérouler ainsi si une tête brune n’était pas apparue dans le champ de vision du médicomage. Une longue chevelure avec des reflets auburn chatouillant encadrant le visage de la meilleure amie de sa sœur. Spencer… Il ne pouvait pas se tromper, il connaissait les courbes de son visage par cœur.

Écarquillant les yeux de surprise, Alek se contenta de la regarder de loin sans oser bouger. Il savait qu’elle s’était installée ici depuis qu’elle avait reprit contact avec sa sœur mais il ne l’avait pas encore rencontrée et encore moins parler… D’ailleurs était-elle avec sa peste de sœur ? car si c’était le cas, il n’y avait aucune raison qu’il ne tente quoi que ce soit, il savait déjà quelle serait l’issue… Sourd aux questions de David, il lui semblait que les bruits qui l’entouraient étaient devenu assourdissants mais surtout incompréhensibles. Se redressant en s’appuyant sur la table, il fit vibrer tous les verres dans un cliquetis de verres s’entrechoquant.

« Excusez moi, j’ai besoin d’une minute… »

Sans attendre de réponse de leur part, il sortit dans le jardin et allat s’appuyer au tronc d’un arbre. Il se mit bien à l’ombre des feuillages afin de ne pas être vus. S’il voyait Spencer s’installer dans le jardin avec un autre homme, il lui faudrait plus qu’une minute pour s’en remettre mais il préférait ne pas y penser tout de suite. Après tout, quitte à avoir une réaction d’ado boutonneux, autant assumer jusqu’au bout…


Dernière édition par Alek B. Miller le Lun 18 Juin - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 23
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: En vivant dans la même ville, comment ne pas s'être rencontré plus tôt ? {Spencer}   Mar 12 Juin - 16:54

Alek & Spencer

« Ivallyah, je dois te parler ! » Assise sur mon bureau, je fis une grimace de mécontentement. « Je ne retournerais pas en Bulgarie Aleksey si tu veux me parler t'as cas bouger tes fesses ! » « Je savais que tu dirais ça je serais à Brigtwall vers vingt heures ça te va ? » Retenant un soupir je répondis « Ca marche tu dors à la maison ? » « Non et je ne veux pas que les filles soient au courant... » « Pourquoi ? » « Je ne peux pas en parler au téléphone à ce soir au Grill » « Comme tu voudras. » Raccrochant la première je soupirais. Qu'avait-il de si important à me dire qui nécessite que je mente ? Je le détestais, lui et ses satanés exigences.

Durant les trois heures qui me séparèrent de mon rendez-vous, j'étais une vraie pile électrique. Ce mystérieux rendez-vous me faisait peur je devais l'avouer. Jamais au grand jamais on n'avait su se parler calmement avec Aleksey alors pourquoi voulait-il que l'on se retrouve dans l'un des endroits les plus fréquentés de Brigtwall ?

Une fois arrivée au Grill avec une bonne quinzaine de minutes en retard je m'incitais au calme et poussai un ultime soupir avant de pénétrer dans le grill. Cherchant mon cousin du regard, je ne vis personne. Allant voir le barman avec lequel je faisais souvent la fête, je demandais « Excuse-moi est-ce qu'un Aleksey Petrova est venu prendre une table isolée ou encore un verre ? » « Non désolé Spencer. » « Ce n'est pas grave merci. Sers moi deux shoots de tequila avec du citron s'il te plait. » Ce dernier s'exécuta sans poser de question et je bus d'une traite mes deux commandes avant de les lui payer, quand mon téléphone sonna. C'était Aleksey.

Sortant du bar en vitesse je décrochais « T'es ou ? » « On reporte à demain père à besoin de moi pour une mission ce soir ! » « Tu plaisantes j'espère ! Tu crois vraiment que je vais mentir tous les soirs à nos soeurs uniquement pour qu'on parle ? » « Ivallyah je suis vraiment désolé, mais je dois y aller.» Tandis qu'il me raccrochait au nez je balançais mon téléphone portable contre l'arbre le plus proche en insultant mon cousin dans toutes les langues que je connaissais. Il me fallut quelques secondes pour réaliser ce que je venais de faire, j'étais ridicule. Partant vers l'arbre où j'avais jeté mon portable, je le ramassais quand tout d'un coup des feuilles bougèrent à même pas un mètre de moi. Poussant un cri de surprise en voyant Alek, je fis un bond d'un mètre en arrière. Qu'est-ce qu'il faisait là ? « Alek ... Qu'est-ce que tu fais derrière un arbre ? » Ce dernier sortis de sa "cachette", une fois encore je ne pus me retenir de remarquer à quel point il était beau et parfait. Réalisant qu'il avait dû assister à toute la scène, je me sentisencore plus gênée. Que devait-il penser ? Je ne pouvais même pas lui dire que j'étais là de mon plein gré il avait clairement dû m'entendre. Levant les yeux vers lui je tentais de dissimuler ma honte dans un sourire, mais je doutais vraiment de mes performances. Je n'avais jamais su jouer la comédie avec lui.