AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR LIVE YOUR LIFE!
OUVERTURE LE 13/05/2012
NOUS RECHERCHONS ACTUELLEMENT IAN SOMERHALDER, CANDICE ACCOLA, DARREN CRISS..
FORUM OPTIMISÉ SOUS MOZILLA FIREFOX
MANGEZ DU NUTELLA, YEAAAH!
N'hésitez pas à vous inscrire, à poser des questions ou à demander un partenariat Smile

Partagez | 
 

 « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Dim 29 Avr - 7:27

Spencer-Ivallyah Greyson
- featuring Mila Kunis -
Nom ▷Greyson, malgré le fait que ces parents soit mort quand elle était enfant, elle a gardé leur nom et elle y est très attaché tout comme sa soeur. Prénom(s) ▷ Spencer-Ivallyah, c'est un prénom original qu'aime particulièrement la jeune femme. Etant donné que c'est ce que l'on pourrait appeler un prénom à rallonge ont la surnomme généralement : Spen', Spence, Spencer, Iva ou encore Ivallyah bien que ce dernier soit très rare. Âge ▷ Elle va avoir 29 ans en juillet Date et lieu de naissance ▷ le 22 Juillet 1983 Origine(s) ▷ Anglo-bulgare, son père étant d'origine anglaise et sa mère d'origine bulgare. Statut financier ▷ Aisé, grâce à l'héritage de ses parents Statut matrimonial ▷ Compliqué Statut de sang ▷ sang pur. Emploi ▷patronne du Doxy's Music Caractère ▷ courageuse ϟ arrogante ϟ douce ϟ têtue ϟ adorable ϟ drôle ϟ joyeuse ϟ chaleureuse ϟ loyale ϟ intelligente ϟ bavarde ϟ réfléchie ϟ sérieuse ϟ jalouse ϟ ambitieuse ϟ possessive ϟ aimable ϟ provocante ϟ battante ϟ maline ϟ futée ϟ curieuse ϟ intuitive ϟ impulsive ϟ ϟ honnête ϟ rancunière ϟ juste ϟ mature ϟ optimiste ϟ ouverte d'esprit ϟ colérique ϟ souriante ϟ serviable Baguette ▷ 29.5 cm, souple en bois d'ajonc et poile de licrone Groupe ▷ fever fudge & nosebleed nougat Crédits ▷tumblr




Spoiler:
 


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Dim 27 Mai - 8:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Dim 29 Avr - 7:28

the death of my parents, a new child

Tears Of An Angel - RyanDan

Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous. Pour ma part mon ange gardien se nomme Adrian Greyson, mon grand frère.


« Adrian tu peux surveiller que Silvia ne coloris pas sur la table, je vais ouvrir la porte. » Tandis que mon frère pris la place d'Elvira, je jouais avec le nouveau balai que m'avait offert mes parents pour mon huitième anniversaire. Pendant qu'Adrian me demandait de faire attention, je descendis de mon balai et courus vers la porte d'entrée. La curiosité étant l'un de mes très nombreux défauts, je ne pus m'empêcher de vérifier si la personne qui se trouvait dans l'embrasure de la porte m'était familière. Ce fut les pleurs de ma tante qui stoppèrent mon ascension. Quelque chose n'allait pas, perdant machinalement mon sourire espiègle, j'avançais vers ma tante suivie de près par Silvia et Adrian qui commençait déjà à me murmurer que ça ne me regardait pas. Ignorant sa remarque je continuai mon avancée « ... risque d'être un problème pour la garde des enfants, votre frère risque de la réclamer étant donné qu'il est leur oncle. Nous ne connaissons pas le droit Bulgare, mais pour le droit Anglais vous être l'unique tutrices des enfants étant donné que votre soeur vous a inscrite dans le testament comme étant la personne la plus apte à s'occuper de ses enfa... » Je ne comprenais pas ce que disait l'homme en noir, pourquoi tout le monde semblait si triste ? Coupant la parole à l'inconnu je demandai explication « Pourquoi tu pleurs, tata et c'est qui l'homme en noir ? » Elvira sursauta en entendant ma voix, elle sécha ses larmes avec sa main libre et se retourna vers moi. Adrian quant à lui avait déjà pris Silvia dans ses bras et se tenait désormais à côté de moi, il attendait qu'on réponde à ma question un air sérieux se dessinant sur son visage d'habitude rieur. « Les enfants, c'est un employé de votre papa... Papa et maman ne ... » Elle ne put finir sa phrase, tombant à genoux, elle était à notre hauteur, tout en nous prenant dans ses bras elle fit signe à l'auror d'entrer. Ce fus ce dernier qui se mit à son tour à notre taille en caressant le dos d'Elvira avec compassion, il poursuivit « Ce que votre tante essaye de vous dire c'est que votre papa et votre maman ne reviendront pas... » « Elle viendra bientôt maman ? » Contre toute attente ce fus Silvia qui prit la parole du haut de ces cinq ans sa voix aigu et curieuse fit étouffer un autre sanglot de la part de tata. « Vous ne pouvez pas tous comprendre je sais, mais votre maman et votre papa ne viendront plus vous voir. Ils sont morts mais, ils seront toujours là pour vous... » J'étais perdue, s'ils étaient morts alors ça voulait dire que ce serait comme Kitty le chat, ils ne reviendraient plus jamais. Je comprenais enfin ce qui se passait, je tombais en pleurs quelques minutes après, Adrian avait posé Silvia à terre et me prenait déjà dans ses bras tout en serrant notre petite soeur contre lui il demanda « Comment c'est arrivé ? » L'homme en noir lui raconta toute l'histoire, un mangemort, désireux de vengeance, les avait froidement assassiné sur le chemin de la maison.


Birdy - The A Team

Voilà maintenant deux mois que mes parents étaient morts. Pour la première fois depuis cette date, j'avais décidé de retourner dormir dans mon lit. Adrian allait partir dans quelques semaines, il fallait que j'arrête de dormir avec lui. Contre toute attente je parvins à m'endormir, malheureusement, un cauchemar joua l'invité surprise. Je voyais papa, maman, tante Elvira, Adrian, Silvia tous mort autour de moi. Seul oncle Dimitry était en vie, c'était lui qui les avait tués. Me réveillant en pleure j'entendis des voix, une masculine et l'autre féminine. Les ignorant je saisissais mon oreiller d'une main est partie dans la chambre d'Adrian. Une fois sortie de ma chambre les murmures devinrent plus audibles « ... besoin d'une éducation digne de ce nom ! Je réclame leurs gardes et ils repartiront au pays avec moi ! » « Tu ne toucheras pas un seul cheveux de mes nièces et de mon neveux ! Et ils ne repartiront pas en Bulgarie, petit-frère ! » « Ce sont aussi mes neveu ! Et j'ai beau être ton petit frère je suis plus puissant que toi chère Elvira ! Regarde où votre fugue vous a mené Jenna et toi ! Ces enfants ont besoin d'une vraie protection et éducation, mère et ma femme m’aideront à faire d'eux de vrai Petrova ! » « Maman ne s'est jamais occupé d'eux ! Jamais elle nous a demandé des nouvelles que ce soit à Jenna ou à moi, quant à ta niaise de femme elle ne s'approchera pas de ces enfants ! Des dignes Petrova tu veux dire des sosies de ta petite personne ? C'est non Dimitry tu ne détruiras pas ce que leur à éduqué Noah et Jenna ! » J'étais enfin arrivée dans la chambre d'Adrian, terrifiait, la voix appartenait à celle d'oncle Dimitry et tante Elvira se disputait avec sur notre sujet. « Adrian, ... Adrian » Alors que je tapotais son bras ce dernier ouvrit les yeux, en me voyant il se redressa et me sourit tout en demandant d'une voix pâteuse et endormie « Iva, tu ne dors pas ? » Grimpant sur son lit, j'expliquai « J'ai peur Drian', l'oncle Dimitry est ici et il se dispute avec tata. Il veut nous prendre avec lui, je ne veux pas partir Drian' j'ai peur de lui ... » Mes paroles avaient affolé mon aîné, tout en me prenant contre lui, il se recoucha et se glissa dans son lit avec moi. Puis me murmura d'une voix apaisante et aimante « Je ne le laisserais jamais s'approcher de toi ou de Silvia. Dors ma belle, je suis là maintenant. » La porte s'ouvrit à nouveau, croyant que c'était Dimitry, je serrais la main de mon frère en me cachant sous les couvertures jusqu'à ce que j'entende « Ze peux venir ? » « Bien sûr ma princesse que tu peux venir. » Adrian recula au fond de son lit et m'emporta avec lui tandis que Silvia accompagnée de sa sucette de son doudou grimpèrent sur le lit. Cette dernière se mit entre nous deux et ajouta « Z'ai peur toute seule, ze veux papa » Embrassant le front de ma soeur je sentis le bras d'Adrian me caresser les cheveux. « Je sais Silvia, mais il peux pas venir. Je ne vous abandonnerais jamais mes princesses. Jamais vous serez seule. Tant que je suis là rien ne peux vous arriver, mais maintenant faut dormir » Ce fut Silvia qui s'endormit la première une sourire paisible aux lèvres puis ce fut à mon tour de tomber une nouvelle fois dans les bras de Morphée en tenant la main de mon frère.


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Sam 19 Mai - 15:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Dim 29 Avr - 7:28

My year at Hogwarts

Carly Rae Jepsen - Call Me Maybe

« Vous avez grandi si vite ! Tu fais attention a toi Iva ! Adrian pas trop de bêtises cette année, j'aimerais éviter la convocation cette année. » Tandis que tante Elvira commençai déjà à pleurer, Adrian prit ma valise ainsi que la sienne, embrassant une ultime fois ma tante et ma sœur je partis avec lui vers le Poudlard express « Spencer ! Adrian ! Vous n'oubliez pas de m'envoyer des lettres hein ? » Les portes du train se fermèrent, nous étions désormais aux fenêtres quand Adrian cria « Bien sûr ma princesse qu'on ne t'oublie pas soit sage on reviendra vite ! » Tandis que je regardais ma petite-soeur disparaître, Adrian tenait toujours nos deux valises, ce dernier m'appela et je le suivais dans le un compartiment « Salut, mec. Ça y es-tu va arrêter de nous baratiner avec ta Spencer maintenant qu'elle est avec toi ? » Les jumeaux, deux roux venaient de se lever pour saluer mon aîné et moi même. Ayant eu un débriefing tout l'été sur l'identité des amis de mon frère et de Poudlard, je souriais en disant d'une voix enjouée « Fred et George Wesley c'est ça ? » Ces derniers se regardèrent et acquiescèrent en me montrant qui était Fred et qui était George tandis que mon frère me regardait les yeux débordant de fierté et d'amour. Il rangea nos valises tout en s'asseyant à côté de moi il ajoutait : « J'y suis pour rien si je n'aime pas la savoir loin de moi, puis il y a Silvia encore ne l'oubliez pas » « Heureusement que t'en a que deux sœurs tu deviendrais fou à force de t'inquiéter. » Au même moment la porte du compartiment s'ouvrit, un jeune homme dont la beauté n'égalait celle de personne d'autre fit son apparition. Même mon Adrian n'était pas aussi beau. En me voyant il sourit et me salua. « Je suis Alek-Blade le meilleur ami de ton frère. » « Enchantée, Spencer-Ivallyah, mais apparemment Adrian vous a déjà tous briffé à mon sujet. » Le reste du voyage se passa dans la joie et les rires. Je rencontrai toute la famille Wesley ainsi que les amis de ces derniers. Leur sujet préféré fut de parier sur la maison à laquelle j'allais appartenir. Mon frère pariait sur Gryfondor, surtout parce qu'il voulait que je le suive. Alek était du même avis par pure solidarité pour son meilleur ami bien qu'il avait fini par donner raison à Fred et George qui avaient misé sur Serdaigle.


Scorpions - Send me an angel

Mon coeur battait à la chamade, j'avais abandonné Adrian pour me retrouver entouré de premières années, impatient d'être répartit. « Spencer-Ivallyah Greyson » Avançant, péniblement à travers la masse d'élève je montais sur l'estrade et m'assit sur le tabouret. Mon regard se porta immédiatement sur mon frère, ses yeux brillaient de fierté. Ils me souriaient, Adrian et ses amis. Bien que j'avais vu comment se déroulait la répartition, je sursautais en entendant la voix du Choixpeau « Ou vais-je bien pouvoir te mettre ? Tu serais une parfaite Serdaigle comme ton père, ton intelligence et ton amour correspondent à cette maison mais, tu serais aussi un très bon élément pour Gryffondor, tout comme ton frère d'ailleurs. » L'attente me semblait interminable, le feu me montait aux joues, tout le monde avait les yeux rivés sur moi. De plus, la patience n'avait jamais été mon fort alors attendre qu'un fichu chapeau prenne une décision me paraissait horriblement long. Sentant que j'allais finir par perdre patience je plantais mon regard dans celui d'Adrian, qui me souriait simplement « SERDAIGLE » Souriant de soulagement j'entendis les hurlements de joie qu'émettait mon frère. J'avais lu la déception dans ses yeux pourtant il m'encourageait, comme toujours il était fier pour moi. Sautant du tabouret je partis m'asseoir à côté d'une première année qui m'avait appelé. J'aurais tellement voulu être avec Adrian, cependant cette maison me plaisait.


Robin Loxley & Oliver Jackson - Be What You Want
« Neville tu n'as pas vu Castiel ? » «Non pas depuis hier soir pourquoi ? » « Je la cherche elle n'est pas venue à notre rendez-vous je m'inquiète » Neville, fit une moue peu rassurante en murmurant «Et merde on a de la visite » Me retournant je vis des serpentards arriver en disant d'une voix arrogante et supérieure « Greyson les Carow te demandent en salle des tortures ! » Tandis que Neville s'apprêtait à parler à ma place je le devançais en répondant d'une voix moqueuse et provocatrice « Merci les toutous j'arrive et je n'ai pas besoin d'escorte, je sais très bien où elle se trouve ! » Tandis que ces derniers m'insultaient en un murmure ils partirent. Neville m'attrapa le poignet en me demandant à voix basse «Tu veux que je prévienne ton frère ? » «Non pas la peine il le saura bien assez tôt par contre essaye de retrouver Cast c'est plus important que moi. » « Je reste persuader que c'est une mauvaise idée d'évincer ton frère. Il va être en colère. » Haussant les épaules je pris un air faussement sûr de moi et répondit en embrassant mon ami sur la joue «T'inquiète ça lui passera. De toute manière il est avec Silvia en ce moment donc il ne risque pas de l'apprendre. Faut que j'y aille à tout à l'heure et pense à Cast' ! »

Une fois arrivée devant la salle de torture, je poussais la porte et vis les deux Carow, en train de parler. « Vous m'avez demandé ! » Tandis qu'ils s'arrêtaient de parler, un sourire mesquin se dessina sur leurs visages respectifs. « Miss Greyson, oui avance un peu on doit parler. Faites entrer la sang-de-bourbe ! » En entendant ces mots mon coeur tambourina dans ma poitrine, priant silencieusement pour que ce ne soit pas Castiel je m'avançais, tout en essayant de calmer mon angoisse. La porte s'ouvrit, dans l'embrasure de cette dernière se trouvait les deux garçons qui étaient venus me chercher, ils riaient, entre eux se trouvait une blonde, lorsqu'elle releva la tête je reconnue Castiel. Mon esprit fusait dans tous les sens, ma meilleure amie se trouvait là en face de moi, elle semblait épuisée à deux doigts de l'évanouissement, le visage noir de crasse. S'en pouvoir m'en empêcher je courus vers elle, mon ascension fut coupée par l'un des toutou des Carow qui m'attrapa le bras avec force, folle de rage je me débattais en disant, d'une voix haineuse et autoritaire « Lâche-moi immédiatement ! » « Vas au diable Spencer ! » Tandis que je sortais ma baguette je la pointais vers lui et la voix du frère Carow me stoppa « Ca suffit les enfants merci Damien tu m'as été d'une grande aide maintenant lâche miss Greyson. Toi et ton copain vous pouvez partir ! Je veux que personne ne nous dérange. » Le serpentard s'exécuta docilement et je continuais de le provoquer en baissant ma baguette « Au revoir le toutou à sa mémère ... »

Dès que la porte fut fermée je me retournais et heurtais la soeur Carow pour aller voir ma meilleure amie. Cette dernière rigola et ajouta avec une voix perfide « Tttt toi tu restes là ! Tu es une sang-pure il est tant que tu montres ta supériorité face au sang-de-bourbe. » Préférant rester silencieuse, mon coeur battait à tout rompre, j'étais terrorisée je savais déjà ce qu'ils allaient me demander de faire. J'en étais incapable, pas sur Castiel, pas sur ma meilleure amie, la soeur d'Alek. « Ma chère soeur ne soit pas aussi direct, rappelle toi de ce que l'on a dit.... Spencer, ma chère Spencer tu es une fille issue de très grande famille de sang noble, tu es une Petrova et une Greyson que demander de mieux ? Maintenant soit fière de ton sang et torture cette voleuse ! » Ces derniers reculèrent, me laissant face à mon amie, j'en étais incapable. «Je refuse ! » « Ah bon et pourquoi ça ! » « Ce n'est pas une sang-de-bourbe ! Elle est la fille de deux mangemorts ayant le sang aussi pur que le mien ! » «Ce n'est qu'une rumeur alors fait ce qu'on te demande si tu ne veux pas finir sous les assauts de nos baguettes ! » Lançant un dernier regard à Castiel qui semblait de plus en plus inquiète. Je lâchais ma baguette puis j'écartai les bras « Ah votre aise ! Torturez-moi, ridiculisez-moi comme il vous convient, mais vous savez ce que vous risquez ! Mon oncle vous tuera juste pour avoir osé utiliser lever la baguette sur sa nièce. Il a tué pour moins que ça et vous le savez ! » Ce n'étais pas à mon habitude de ramener la puissance terrifiante de mon oncle sur le tapis, je le haïssais, je détestais les Petrova, pourtant eux ils m'aimaient et particulièrement Dimitry Petrova mon oncle. D'après Elvira c'était parce qu'il s'en voulait de n'avoir pu protéger ma mère. Bien que j'avais honte de me comporter comme une princesse pourris gâtée je savais que tout les mots que j'avais prononcés été vrais. Seulement, ils pouvaient aussi me coûter chère de provoquer les Carow comme je provoquais un élève. À mes paroles, la soeur Carow s'avança vers moi le visage déformé par la colère, baguette levée dans ma direction en disant « Espèce de petite arrogante prétentieuse, je vais t'apprendre le respect ! Endo... » La porte s'ouvrit brusquement et laissa apparaître Adrian qui courrait en disant d’une voix rassurée, mais en même temps inquiète et en colère. Ce dernier était suivi de près par le directeur qui courrait derrière lui « Spencie! Castiel! » Je profitai de ce laps pour rejoindre ma meilleure amie « Castiel, je suis désolée j'aurais dû essayer de te retrouver plus tôt... » Je fus presque immédiatement rejoins par Adrian qui nous demanda essoufflé et inquiet « Spencer on en parle tout à l'heure, Cast' je vais t'emmener à l'infirmerie tu peux marcher ? » Sa voix fut couverte par celle de Severus qui avait sa baguette pointée sur les Carow « Comment faut-il vous le dire on ne touche pas aux Petrova ! Je n'ai pas envie de me retrouver avec l'armée Bulgare aux fesses et je pense que vous non plus ! Quant à Castellans on ne la touche pas tant qu'on n'est pas sûre qu'elle soit une sang-de-bourbe ! Vous trois sortez je veux plus vous voir. » Docilement j'hochais la tête et Adrian prit Castiel dans ses bras et nous sortîmes de la salle des tortures.


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Sam 19 Mai - 12:39, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Lun 30 Avr - 12:04

The war has destroyed my life

Hurts - Devotion

L'alarme était lancée, Lord Voldemort allait venir à Poudlard. Rejoignant, Silvia toujours à moitié endormie, je lui disais : « Faut que tu les suives Silvia je t'en pris fait le sans poser de question. Je te rejoins dans cinq secondes ! » « Attends Spencer où tu vas ? » « Je reviens, je vais seulement prévenir Adrian que tu es avec moi, il est à même pas dix mètres, reste là je ne serais pas longue. » Déposant un baiser sur le front de ma soeur, je partais avant même qu'elle ne me réponde, en même pas une minute la panique avait gagné la plupart des élèves de Poudlard. Criant le nom de mon frère malgré le boucan ambiant je finis par le retrouver. Sans grande surprise, il nous cherchait « Spencie, tu n'as rien dieu merci, où es Silvia ? » « Je l'ai laissé avec les Serdaigle elle suivra le groupe d'évacuation. Tu viens ? » « Je viens seulement vous mettre à l'abri après j'y retourne ma place est ici ... » Prise de panique, je saisissais la main d'Adrian tout en gravant mon regard dans le sien je le suppliais « Non, ne nous laisse pas, j'y arriverais pas sans toi. Tu m'as promis de jamais nous abandonner Drian' » « Si t'y arriveras Iva, je ne vous abandonne pas je reviendrais... Allez viens faut retrouver Silvia et après vous partez compris ? » « Non elle part moi je ne pars pas sans toi ! » « Spencer-Ivallyah Greyson ce n'est pas le moment de négocier, allez viens » Me tirant par la main, il me fit rejoindre le rang de Serdaigle, sauf que Silvia n'y était plus allant vers son groupe d'ami je leur demandai où elle était, ces dernières me répondirent qu'elle était partie chercher un sweat il y a quelques minutes. Entendant le grognement d'Adrian, je le devançais « Drian' ce n'est pas le moment de t'énerver contre elles ! Faut la retrouver ! » « Non, moi je la retrouve et toi tu restes ici. » « Mais bien sûr cause toujours ! T'as besoin de moi pour entrer dans la salle commune de toute façon » Ma remarque finit énerver encore plus mon frère, mais je ne lui répondis pas. Tout en me frayant un passage entre la cohue, je fus quelquefois malmené par certain élève allant dans le sens opposé au mien. Ce qui leur valut un coup de poing à tous ceux qui osaient mettre la main sur moi. Une fois arrivée devant la salle commune, je vis Silvia, laissant exploser ma colère, je courus vers elle « Silvia quel mot t'as pas compris dans " reste là" séri... » « Ce n'est pas le moment Spencer faut partir les mangemorts viennent d'entrer dans l'école je couvre vos arrières trouves y une cachette va avec elle et prend ça tu pourras me dire où vous êtes et je vous retrouverais ! S'il te plait Spencie ne discute pas fais-le pour Silvia plus elle reste dehors et plus elle risque d'être tuée. » Encore une fois j'étais dans l'incapacité d'aller à l'encontre des décisions d'Adrian. Il avait raison, acquiesçant de bonne grâce je saisis la main de ma soeur et partit en direction de l'endroit où je me retrouvais avec Alek l'année précédente. Derrière nous les sortilèges fusaient de toutes parts, Adrian était derrière nous je le sentais, courant à en perdre haleine je fis entrer Silvia dans la salle sur demande. Une lueur rouge percuta le mur, trop tard je ne pouvais pas enter avec elle « Silvia, tu restes là dedans et tu ne sors pas Salle sur demande tu me connais depuis le temps je te supplie à genoux de veiller sur ma soeur comme tu as veilleur sur Alek et moi, n'ouvres t'es portes qu'une fois la bataille terminer ou sinon ne les ouvres qu'à Adrian ou moi. Maintenant empêche là de sortir. Je t'aime petite soeur pardonnes moi. » Au moment où je finissais ma phrase un mur sépara Silvia de la sortie, ses cris me parvinrent jusqu'à ce que les portes se referment puis disparaissent.


Florence + The Machine - Never Let Me Go
J'étais au coeur du combat, le mangemort qui m'avait attaqué était mort tué par le sortilège que m'avait enseigné mon oncle, celui des couteaux. Je courais, j'étais morte de trouille, pourquoi avais-je donc refuser de partir avec Alek. Les heures passaient, j'étais épuisée, j'en venais même à espérer voir mon oncle venir me sortir de là en tuant plus que nécessaire toutes les personnes se trouvant autour de moi. J'étais blessée, ma jambe saignait, mon coeur battait à tout rompre. Je cherchais Adrian. Courant vers la sortie je laissais une tonnes de sortilège, pour me protéger, mais j'étais qu'en cinquième année, je ne connaissais pas grand-chose en sortilège. Hors-mi ceux que m'avait inculqué mon oncle lors de nos vacances en Bulgarie, les plus destructeur les mêmes qu'il utilisait pour faire régner l'ordre comme il le disait.

Une fois que je fus arrivé dans la cour, je le vis, mon idole, mon protecteur, mon frère. Courant vers lui je tuais bien cinq mangemort avant de lui sauter au cou. « Adrian, je suis si heureuse que tu n'ailles bien ! J'ai peur si tu savais ! » Le visage d'Adrian montrait toute l'inquiétude et la colère qu'il ressentait à cet instant précis, relâchant son corps nous continuions de nous battre quand il ouvrit enfin la bouche « Bordel, mais pourquoi t'es pas partie avec Silvia ! » « Crois-moi je préférerais être avec elle ! Mais je me suis fait attaquer avant que je puisse entrer à l'intérieur ! » Ce dernier grommela, même ainsi je le trouvais parfait. Ma jambe me faisait de plus en plus mal, j'arrivais difficilement à tenir debout, pourtant je devais tenir ! Sinon Adrian allait s'inquiéter ça le déconcentrerait et donc ça le mettrait en danger. Seulement, ma faiblesse mêlée à ma jeunesse faisait mauvais ménage ensemble, un rayon vert fonçait droit sur moi ... « Non pas ma princesse » Les bras d'Adrian m'enlacèrent et il fut touché par le sortilège de mort à ma place, m'emportant dans sa chute je m'assommais contre une pierre pour le restant de la bataille.


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Sam 19 Mai - 12:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Lun 30 Avr - 15:17

Injury, a new beginning, a new fight

Sara Bareilles - Breathe Again

Où est-ce que j'étais ? Ma tête me faisait souffrir ainsi que tout mon corps. Ouvrant les yeux avec difficulté les évènements passés me revinrent en tête. « ... occupez vous de vos morts ainsi que des blessés ... » Entendant la voix de Voldemort, je tentais de me lever, pensant que s'il sentait qu'il m'écraserais il se lèverait, mais non. Soulevant le corps froid de mon frère je sentis la folie s'éprendre de moi. Il ne respirait plus, il ne bougeait plus. « Adrian, tu as promis rappelle toi tu as promis de ne pas nous abandonner, Adrian. » M'accroupissant à ses côtés je tentais de lui faire un massage cardiaque, mais mon bras était cassé. Je ne pouvais exercer aucune pression. Un trou béant se forma dans mon coeur, puis je ne pensais qu'à une chose, le réveiller. Sans savoir pourquoi ni comment j'avais trouvé la force et la folie de le malmener ainsi je saisissais la dépouille de mon idole par les épaules. La vue brouillait par les larmes « Adrian ! Adrian réveille toi, Adrian ! Non je t'en pris m'abandonne pas, ... Adrian ! J'y arriverais pas sans toi... réveille toi Adrian ! » Ma voix avait des accents de folie, je me sentais abandonnée, j'étais perdue, les parents ensuite Drian'. Non, il ne pouvait pas être mort. Prise dans le cercle vicieux du dénis je continuais à le supplier de se réveiller en le secouant dans tous les sens. Les décharges d'électricités et de douleur que me provoquait mon bras n'étaient pour moi que la preuve que j'étais en vie. Seulement la faiblesse de mon corps eu raison de mon obsession à le réveiller. La réalité me sautait aux yeux, Adrian était mort à cause d'un sortilège qui m'était réservé. J'entendais sa voix, sa dernière phrase avant de se jeter sur moi. Le désespoir remplaça ma folie, tour en me laissant tomber sur la dépouille glacée de mon frère je déversais toutes les larmes de mon corps jusqu'à épuisement. Une bulle nous enveloppait, je ne désirais plus qu'une chose, que je perde assez de sang pour le rejoindre. Dans ma tristesse j'en oubliai même l'existence de Silvia, ma dernière soeur, la deuxième princesse d'Adrian. Elle était à côté de moi pourtant je n'entendais rien, je gardais les yeux clos. Jusqu'à qu'une main essaye de me séparer de mon si précieux frère. Sans crier garde je me débattais, le regard fou tout en gardant un contact avec le corps d'Adrian, j'hurlais avec une voix cassée par la souffrance « Non ! Lâchez-moi, je veux rester avec lui. Adrian, ... Ne le touchez pas ! Laissez- nous tranquille .. » Une tornade brune en pleur que me sauta dessus sans ménagement, elle pleurait, elle m'était si familière « Spencer ! Je savais que t'étais pas morte, grande-soeur, j'ai eu si peur... » Le timbre de sa voix me fit enfin réaliser qui elle était. Serrant machinalement son corps de mon bras indemne je lançais un regard d'avertissement pour la professeur de botanie qui essayait une nouvelle fois de me séparer d'Adrian « Silvia ! Tu n'as rien ? Je suis désolée petite-soeur, tout est ma faute. Il voulait me protéger... Je n'ai rien pu faire pour le sauver ... »Après tout ce passa si vite, deux brancards arrivèrent et on m'obligea à m'y allonger dessus, le professeur de botanie ayant insisté pour ne pas que nous soyons séparé Adrian et moi je pénétrais une nouvelle fois dans la salle commune. Silvia me serrait la main, tout en pleurant silencieusement la mort de son protecteur.

Une trentaine de minutes plus tard, je me décidais enfin à lâcher le tee-shirt d'Adrian. Tout en me recroquevillant sur mon même je laissais mes sanglots revenir. Silvia revint à peu près au même moment accompagné de l'infirmière qui me mit le bras une atèle de fortune tout en me donnant une potion que je refusais d'avaler, malgré les demandes insistantes de ma soeur.

Deux heures plus tard, les mangemorts revinrent. Oubliant ma tristesse et ma douleur je me relevais tout en me mettant face à Silvia pour la protéger. Potter se tenait là étendu aux pieds d'Hagrid. Une nouvelle fois encore, les évènements défilèrent sous mes yeux, Potter se réveilla et tua Voldemort.

Tandis que tout le monde se réjouissait de la mort du tirant y compris Silvia. Je faisais le listing de toutes les choses que je devrais vivre sans mon frère, mon meilleur ami, mon protecteur, mon idole. Au même moment la voix de ma tante perça l'euphorie ambiante. « Adrian ! ? ! Non pas lui qui a fait ça ? Où est Silvia ? Spencer ma chérie tu es blessés ! » « Il est mort Elvira ! » Me jetant dans ses bras je poursuivais « Il m'a protégé et il est mort ... Silvia est vivante, on l'avait mis en lieu sûr elle est partie me chercher des bandages pour ma jambe, elle va revenir... » Tandis que ma tante me berçait telle qu'une mère le ferait avec son enfant, Silvia arriva et se jeta dans ses bras et le mien.

L'heure d'après j'étais enfermé à St Mangouste pour qu'ils soignent mes blessures physiques.



Hawk Nelson - I Still Miss You

Elvira et Silvia venaient de rentrer à la maison suite à ma demande. Couchée dans ce lit peu confortable je tentais d'oublier les dernières paroles de mon frère. Les infirmiers allaient et venaient dans les couloirs, des personnes mourraient chacune heures un peu plus. Cela ne faisait même pas une heure que j'étais seule, ma porte s'ouvrit à nouveau pour laisser apparaître Neville Longdubat. Ce dernier fit deux grandes enjambé vers moi et déposa un baiser sur le front tout en disant « Spen' tu es sacrément bien amoché mais, t'es toujours ... » L'arrivée de George Wesley, les yeux rouges suivi de près par Harry, Ron, Ginny et Hermione coupèrent Neville. Chacun d'entres eux vinrent m'embrasser puis il y eut un silence gênant et Harry me prit la main tandis que Hermione et Ginny s'acharnaient à nettoyer mes cheveux durcit par le sang. « Je suis vraiment désolé pour Adrian Spen' je sais que j'aurais dû... » « Il aurait été heureux que tu gagnes ce combat et tu n'as rien à te reprocher Harry. Tu l'as tué, c'est tout ce qui compterait pour lui. » Tandis que Neville avait cédé sa place à Harry il posa ses mains sur mes pieds et demanda « Comment tu te sens ? » Que devais-je faire leur mentir ou plutôt leur avouer que j'aurais préféré mourir à sa place ? Sans réfléchir plus longtemps je répondis d'une voix cassée « Je ne sens presque pas mes blessures » « Spen je ne voulais pas parler de ça ... »Baissant les yeux, je savais que ça ne passerait pas de changer de sujet. « Je me sens comme une fille qui a vu son frère se sacrifier pour qu'elle vive. J'ai connu mieux... » Cette fois-ci ce fut Goerge qui parla, en prenant la place d'Harry. Il me prit la main « Je sais ce que tu ressens Spencie, mais Adrian était l'un de mes meilleurs amis et je sais que si c'était toi qui étais morte à sa place il en serait devenu fou... Il t'aimait plus que personne d'autres et Silvia à besoin de toi. » Une larme roula sur ma joue, tout en serrant la main de George je répondis « Je suis désolée pour Fred ... » Le plus grand des Wesley présents dans cette salle hocha la tête avec tristesse tandis que Ron détendit l'atmosphère en disant « Je crois que c'est bon les filles, elle a les cheveux magnifiquement bien lavé ! Arrêter de la torturer ! » Les deux principales intéressées tirèrent la langue à Ron ce qui provoqua le rire de tout le monde. Puis l'infirmier arriva en disant « Vous m'excuserais les jeunes, mais je dois m'occuper de miss Greyson » Mes amis hochèrent la tête et vinrent m'embrasser une dernière fois, au passage de George ce dernier regarda l'infirmier en disant « Occupez-vous bien d'elle » [...] Cela allait faire une heure que l'infirmier essayait par tous les moyens de me faire prendre sa fichu potion. Il m'avait trituré le bras et ma jambe sans ménagement pendant presque trois quarts d'heure pour en venir à la conclusion que j'aurais toujours cette cicatrice sur la jambe quoi que je fasse. « Je ne veux pas d'anti-douleur ! Ça doit être la quarantième fois que je le dis ! Et je veux rentrer chez ma tante je n'ai rien à faire ici ! De toute manière je n'avalerais pas votre truc alors laissez-moi partir ! » Au moment ou je finissais de parler un frappement me parvins. Rapide comme l'éclair l'infirmier répondit que je n'étais pas prête pour une visite. Ne me dégonflant pas pour autant je le repris d'une voix impérieuse « Entrez il a fini » La porte s'ouvrit et je vis dans l'embrasure de cette dernière Alek, mon Alek. Un sourire illumina mon visage et mes yeux. J'en oubliais même que j'étais bloquée sans un lit d'hôpital dans un sale état. Malheureusement l'agaçant infirmier me fit revenir à la raison. Je n'écoutai que la fin de sa phrase et lui lança un regard furibond, quand allait-il comprendre que je ne voulais pas de sa potion ! Ce dernier parti en ronchonnant, me laissant ainsi seule avec Alek. Remerciant intérieurement Ginny et Hermione pour m'avoir retiré le sang de mes cheveux, je détaillais Alek de haut en bas. Ce dernier ne put s'empêcher de me sermonner « Tu m'avais promis de ne pas participer à la guerre ! Qu'est-ce qui t'a pris sérieusement ! » Sa réaction était normale, baissant les yeux l'espace d'un instant j'en oubliais complètement le sens du mot fierté. Ma voix était dépourvue de joie, je n'essayai même plus de faire semblant d'aller bien. « Je sais, mais j'ai perdu Silvia pendant l'attaque et Adrian est arrivé. Il voulait que nous partions. Il m'a aidé à retrouver Silvia... Je l'ai mis en sécurité puis un mage noir m'a attaqué. Je me suis défendue, l'ai tué et c'était trop tard je ne pouvais plus repartir en arrière. J'ai cherché Adrian, je voulais être avec lui, j'étais morte de trouille, les sortilèges de mort, de torture volaient dans tous les sens. J'ai fini par retrouver Adrian, mais on s'est fait attaquer par cinq mages noirs. Je n'avais pas vu l'éclair vert qui venait vers moi, sauf qu'Adrian l'avait vu, il s'est mis entre lui est moi et il est mort. Son corps est tombé sur moi, ça m'a fracturé le bras et je me suis assommée sur une pierre... » Pendant que je parlais, le regard voilé par des larmes de désespoir, Alek avait avancé jusqu'à mon lit, tout en s'asseyant dessus je lui laissais la place d'y déposer ses pieds. Puis ce dernier ouvrit ses bras, sans réfléchir je m'y réfugiais à l'intérieur pleurant de plus belle « Il est mort Glade ... Il est mort par ma faute, j'aurais dû mourir pas lui ... » « Ne pense pas à ça Spen. Je suis désolé, allez calme toi. L'infirmier a raison, il faut que tu te reposes. Je suis là maintenant plus personne ne te fera souffrir » Je restais silencieuse pendant de longues heures, le silence était rassurant et je finis par m'endormir dans ses bras alors qu'il embrassait ma chevelure. [...] Le jour se levait, ouvrant les yeux je sentais toujours les bras d'Alek autour de moi. Ce dernier avait fini par s'endormir, machinalement je regardais nos doigts entrelacés. Replaçant une de mes mèches de cheveux en place je réveillais Alek. Son réveil ne fut qu'accentué par l'arriver de mon oncle qui ouvrit la porte brutalement, me faisant ainsi sursauter. Sentant que les muscles d'Alek se tendaient, je tentais de masquer ma peur, mais mon oncle semblait soulagé. Il n'avait pas remarqué la présence d'Alek, étant donné qu'il s'exprimait en bulgare. J'avais presque l'impression qu'il avait les larmes au yeux. « Spencer, oh je suis si heureux que tu sois vivante.. » Ce dernier se stoppa net et regarda Alek avec un air froid et autoritaire il demanda en anglais cette fois-ci « T'es qui toi ? » « Ça ne te regarde pas Dimitry ! » « Si ça me regarde Spencer ! Ma soeur me dit que tu es seule dans ta chambre d'hôpital. Elle m'interdis de venir en pleine nuit te voir et je retrouve cet homme avec toi ! Je suis désolé mais si ça me regarde ! » « Je suis Alek-Blade messieurs ? » « Dimitry Petrova, l'oncle de Spencer, auriez-vous l'obligeance de me laisser parler à ma nièce en privé ! » Sentant le regard d'Alek sur moi je regardais vers lui et lui dit « C'est bon, ça ira merci d'être resté avec moi, tu peux passer le bonjour à Castiel s'il te plait ? » « De rien, bien sûr. » Sortant du lit il me déposa tendrement sur les oreillers, puis il regarda mon oncle avec méfiance et parti après m'avoir accordé un dernier regard. Mon oncle revint à la charge dès qu'il fut parti « C'est qui ? » « Je te répète que ça ne te regarde pas ! J'ai le droit de dormir avec qui j'ai envie sans te donner son identité ! Tu n'es pas mon père ! Juste un membre de ma famille et encore je répondrai si c'était Elvira qui me le demandait pas de chance c'est toi donc change de disque ! Qu'est-ce que tu fais là ? » Avec un soupir, le bulgare s'avança vers moi et parla dans sa langue « Un informateur m'a dit qu'Adrian et toi étiez mort. En apprenant ça je suis allé voir Elvira et elle m'a dit qu'Adrian t'avais sauvé. Comme je te l'ai déjà dit elle m'a défendu de venir te voir pendant la nuit je suis donc arrivé au petit matin, m'assurais que tu ne manquais de rien... » J'avais abandonné mon air dédaigneux, je n'avais pas la force de me disputer avec lui, je savais qu'il était le seul à pouvoir me faire sortir d'ici. C'était la seule personne assez puissante pour cela « Fais-moi sortir d'ici et je répondrais à toutes tes questions ! » Mon oncle hocha la tête puis sortie de ma chambre d'hôpital. Une heure plus tard j'étais chez ma tante.


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Sam 19 Mai - 15:53, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Lun 30 Avr - 15:33

Bulgaria, a new house

Florence + The Machine - No Light, No Light

« Spencer tu peux venir je dois te parler. » Lançant un regard foudroyant à mon oncle qui descendait sans attendre ma réponse, je me levais tandis que Silvia me regardait inquiète elle posa sa main sur mon bras « Tu veux que je vienne avec toi Iva ? » « Non repose toi Silvia je vais aller voir le bulgare seul. » Je haïssais Dimitry, il m'avait embraqué de force pour que je le suive. Il m'avait enlevé Elvira dans une période où j'avis terriblement de l'amour de ma tante. Descendant les escaliers rutilants du manoir que devait être ma maison. Mon oncle m'attendait, tout en me voyant il me tendit mon manteau en ordonnant l'air grave « On va aller parler dehors. » Le suivant docilement, j'aperçus malencontreusement mon reflet dans le miroir, la tristesse se lisait dans mes traits, j'avais de gros cernes noir, mes cheveux étaient terne et retombaient lourdement sur mes épaules. Cette image de moi me fit grimace, j'étais hideuse. J'entendais de là les remarque narquoise d'Adrian destinait à ce que je me reprenne en main. Malheureusement jamais plus je ne l'entendrais me provoquer, m'embrasser ou même encore me câliner.
Une fois dehors mon oncle me mena face à un rosier. « Spencer, sais-tu ce que représente ce rosier ? » « Non et je m'en fou royalement, moi ce que je veux c'est retourné chez moi avec Silvia ! » Mon oncle arqua le sourcil gauche et me détailla de haut en bas tout en ignorant ma remarque il attrapa une rose et poursuivait « Vois-tu j'ai planté ce rosier le jour ou ta tante te ta mère sont parties. J'avais prévu que lorsqu'il bourgeonnerait les deux roses les plus importantes de ma vie reviendraient. Mais ta mère a rencontré ton père et Elvira est resté avec eux. Quand j'ai appris la naissance de ton frère j'ai cru qu'elle allait revenir, mais elle m'a juste dit qu'elle ne voulait pas que ces enfants soient mêlés aux Petrova. Je les ai longtemps détesté mais j'ai respecté sa décision, je me suis évincé de la vie de mes deux soeurs. Jusqu'à ce qu'on m'annonce la mort de Jenna. J'ai juré devant dieu que je la vengerais, que je protégerais ma dernière grande-soeur et les enfants de ma défunte soeur. Mais Elvira n'a pas voulue de mon aide, de mon armée. Tu leurs ressembles beaucoup tu s ... » « Dimitry je vous répète que j'en ai rien à foutre si vous aimez tant Elvira vous ne nous auriez pas obligé à la quitter pour venir avec vous et si vous aimiez tant que ça ma mère vous auriez respecté sa décision en nous laissant sous la garde d'Elvira ! » « Laisse-moi finir Spencer. J'ai vengé ta mère mais j'ai oublié de tuer trois personnes de la famille des meurtriers de ta mère, une femme et deux de ses enfants qui devaient avoir le même âge que ton frère. J'ai eu pitié d'eux, je n'aurais jamais dû car le jour de la bataille de Poudlard ils m'ont envoyé un patronus disant qu'ils t'avaient tué Adrain et toi que s'ils retrouvaient Silvia ils lui feraient subir le même sort puis ils me tortureraient jusqu'à ce que je me donne moi-même la mort. Je suis désolée Spencer. » Je comprenais que trop bien ce qui se passait. Des larmes de colère et de haine roulaient sur mes joues, Dimitry me toucha l'épaule et déclencha ainsi ma colère, j'hurlais un peu en anglais puis je passais en bulgare sans même m'en apercevoir. « NON ne me touchez pas ! Eloignez-vous de moi ! Adrian est mort à cause de vous ! Vous n'êtes qu'un égoïste impétueux et imbu de pouvoir ! J'ai vu mon frère se battre, j'ai protégé Silvia avec lui et je l'ai vu mourir pour me sauver .... Ne vous approchez pas de moi, je ne serais jamais une Petrova ! Jamais ! » Après avoir dit cela je courus hors du domaine des Petrova, le coeur empli de haine et de tristesse couvert par le cri de mon oncle « Spencer ... Spencer reviens ! » Trois heures plus tard l'armée de mon oncle me ramena au domaine.


Anberlin - Enjoy The Silence

J'étais désormais en Bulgarie, un endroit qui me faisait horreur. J'étais loin de ma tante, encore plus loin d'Alek, de Castiel, ainsi que du caveau familial. C'était le jour de la rentrée, une rentrée à Dumstrang. Etant donné que Poudlard était détruit Elvira et Dimitry dans un accord commun c'était mis d'accord, Silvia et moi, allions poursuivre nos études dans une autre école de magie. Cette idée me répugnait, quatre mois venaient de s'écouler depuis la mort de mon frère, quatre mois où je me levais le matin par pure obligation, quatre mois pendant lesquels je vivais que par Silvia. Ma Sivlia qui se battait pour me redonner goût à la vie, parfois elle y parvenait, mais ma souffrance était bien trop grande pour que je parvienne à l'effacer en un claquement de doigt. Enfilant l'uniforme qui était de coutume de porter à Dumstrang, je regardais ma cicatrice au niveau de ma jambe, elle était d'une laideur comme j'en connaissais peu. Pourtant, je ne voulais pas l'enlever, la garder me rappelait l'acte d'Adrian, la garder n'était qu'une preuve de sa disparition. « Tu devrais la faire effacer, Spencer ! Papa est prêt à te payer une opération pour ça ! » La voix de mon cousin, Aleksey me fit sursauter, tout en enfilant mon collant, je le fusillais du regard « Mêle-toi de ce qui te regarde Aleksey ! Je n'ai aucune envie de me la faire enlever ! » Mon cousin, leva les mains pour me calmer et ajouta d'une voix douce bien qu'autoritaire « Ok c'est bon ce n'est pas la peine de t'énerver, reste avec ta cicatrice. On part dans dix minutes, Silva est déjà en bas ainsi que Silverayne. Il ne manque que toi. »


Hedley - We Are Unbreakable

Les semaines passaient, les heures s'écoulaient lentement. Les hommes me tournaient autour. Certaines personnes me méprisaient à cause de ma famille tandis que d'autres m'adoraient pour les mêmes raisons, j'assistais à l'enfer que les sangs purs faisaient subir aux nés-moldu, impuissante. Ici, ils étaient tous comme Voldemort, méprisant et condescendant envers les nés-moldu. C'est à peine s'ils acceptaient les sang-mêlé. Les sangs purs régnaient en maître dans cette école. Aucun professeurs venaient contredire leurs décisions. Ils étaient les rois, des rois tyranniques sans dieux ni maître.
Alors que j'étais, dans la volière pour envoyer une lettre enjouée, rassurante et remplit de mensonge à ma tante dans l'espoir d'atténuer sa peine. Je le vis, Aleksey, là en train de traumatiser un né-moldu. Cette fois-ci cela en était trop je ne pouvais plus supporter de le voir agir de cette manière.
Dévalant les escaliers, je sortis dans la cour « Liberacorpus ». Une fois que la victime de mon cousin fut à terre je partis à sa rencontre, puis remarqua la présence de Silverayne, en pleur. Je ne mis pas longtemps pour comprendre qu'elle était au centre du conflit. « Ca va ? » Le jeune homme bien que déboussoler hocha la tête « Merci, mais tu n'aurais jamais dû faire ça... » « Je n'ai pas peur d'Aleksey par contre je te conseille de partir. » Le jeune homme, acquiesça une nouvelle fois et ajoutais « Je m'appelle Aleksander » « Enchanté moi c'est Spencer-Ivallyah » « Je sais tout le monde le sait » Puis il courut le plus loin possible de la fureur d'Aleksey. Me levant face à lui baguette à la main, il lâcha sa baguette et leva la main pour me donner une gifle. Son geste fit réagir Silverlayne « Non ! ! Ne la frappe pas ». Au même moment je le provoquai un peu plus. « Vas-y qu'est-ce que tu attends, frappes moi ! Prouve-moi que t'es encore plus lâche que ce que je pensais » Ce dernier me lança un regard incendiaire, ses dents grinçaient de colère et sa main retomba en claquant contre sa cuisse. « Comment as-tu osé ! » « Il n'avait pas mérité une telle humiliation ! » « Ah bon et c'est toi qui peux en témoigner c'est ça ? Il l'avait mérité » « Alors, qu'avait-il eu l'audace de faire ? Il a essayé de sortir avec Silver ? Ah non il a fait pire ... Il est sorti avec Silver. Seule hic il est un né-moldu, donc tu l'as humilié sous les yeux de Silverlayne ! » « Tu ne comprends rien Spencer ! Ici ce n'est pas comme dans ton p*tin de Poudlard. Ici on fait la loi et il n'avait pas à toucher à ma petite soeur. Mais j'oubliais toi tu aimes les nés-moldu. Je me trompe ? Puisque ce mec qui avait passé la nuit avec toi à l'hôpital il fait partie de cette race ! Quoi tu pensais que mon père n'allait pas vérifier d'où il venait ? Pff tu te tapes un sang impur t'es une honte pour les ....» Ne supportant pas l'idée qu'il parle ainsi d'Alek je lui collai une gifle mémorable tout en ajoutant d'une voix cinglante « Et toi tu n'es qu'un sang pur prétentieux, qui ne voit que par le nom de sa famille. Laisse Alek en dehors de tout ça tu n'es pas mon frère et encore moins mon père ! » « Ca c'est clair vu qu'ils sont tous morts ! ». En entendant cela j'eus l'impression qu'il me donnait un coup de poing dans le ventre. Les yeux baignés de larmes, j'entendis ma cousine se manifestait, alors que je retroussais chemin « Aleksey comment a tu pus, tu me dégoûtes, Spencer, Spencer attends !»



I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Ven 1 Juin - 19:23, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Sam 5 Mai - 14:40

Ledwin-Ann, a special child

The Fray - You Found Me

Assise sur le muret d'une ruelle sombre proche de la maison qui allait être la source du conflit, je restais cachée attendant patiemment que mon oncle face son arrivée. Je savais que la torture des Sergueïeva dû à un retard de paiement de loyer devait se faire ce soir. Je ne voulais pas de cela pas depuis que Dimitry m'avait promis d'être indulgent envers les moldus qui logeaient sur ces terres. Au bout de quelques minutes Dimitry Petrova fit son apparition. Il avait une démarche sûre, dans son costume noir il me faisait encore plus peur qu'avant. Ce dernier frappa à la porte, baguette à moitié cachée dans sa manche. Lorsqu'elle s'ouvrit il apparut une fillette à peine âgée de huit ans, elle semblait si fragile pourtant mon oncle leva sa baguette vers elle comme s'il s'agissait d'un animal en disant d'une voix froide et autoritaire « Où sont tes parents ? » La petite fille, surprise par temps de brutalité se mit à bégayé en répondant d'une voix fluette « Ils ... ils sont partis ... » Sentant le pire arrivé je levais ma propre baguette et avança vers mon oncle dont le visage exprimé toute sa contrariété « Ce n'est pas grave, ils comprendront en te voyant morte ! Avad... » « Non ! ! ! ! » Du haut de mes dix-sept ans je venais de m'interposer à l'homme qui m'effrayait le plus sur cette planète. Mon cri le stoppa dans son geste et je me jetais sur la petite fille la protégeant de mon corps. Le regard de mon oncle transpirait de colère, levant la main vers moi il me colla une gifle comme je n'en avais jamais eu, cependant je ne vacillais point. « Que diable fait tu là ! » Tout en lui lançant un regard foudroyant je sentis les poings de la petite fille s'accrochait à ma chemise, d'une voix arrogante et sûre de moi je répondis « Tu m'as menti ! Tu avais dit que tu serais indulgent avec les moldus qui vivent sur tes terres ! Tu t'apprêtais à tuer une enfant de sang froid ! Tu es encore plus monstrueux que ce que je pensais ! Voilà pourquoi je te déteste Dimitry tu es vil et sans coeur et.... » « Ca suffit Spencer écarte toi et laisse-moi faire ce qui est bon pour nous ! » « Tue moi avant de la tuer dans ce cas ! » Mes paroles mirent mon oncle dans le doute, ce que je venais de dire était vrai jamais il ne pourrait toucher à cette fillette si j'étais vivante. Abordant un air impassible malgré la peur qui me donnait envie de vomir. Dimitry rangea sa baguette en disant « Tu es pire que mes deux soeurs réunies ! » [...]Quatre mois étaient passés, mon oncle avait décidé de laisser les Sergueïeva en paix pour que j'arrête de me braquer contre lui. J'avais pris l'habitude de rendre visite à la fillette dont j'ai sauvé la vie : elle s'appelait Lydwin-Ann. M'étant prise d'affection pour elle, je lui avais confié une pièce semblable à celle que m'avait confié mon frère pour que je puisse l'appeler en cas de problème.
Durant une douce après midi d'automne ma pièce s'illumina et la voix de ma petite protégée me parvint « Spencie ... papa arrête ! » Sans prendre le temps de prévenir qui que ce soir je courus hors du manoir en direction de la maison de Lydwin. Munie de ma baguette, je pénétrais dans la modeste maison en criant le nom de ma protégée. C'est alors que je le vis, dans la cuisine, le père de Lydwin, en train de lui donner de violents coups de pied. Sans prendre le temps de réfléchir je levais ma baguette vers le bourreau de Ledwin « Endoloris ». Alors que ce dernier se tordait de douleur en hurlant comme une fille, je tenais ma baguette pointée sur lui une fois le sortilège achevé j'ajoutais « Incarcerem » une fois le père ligoté je courus vers Ledwin et la prit dans mes bras cette dernière saignait, puis je l'emmenais chez mon oncle.


Birdy - Skinny love

Arrivée dans le domaine des Petrova, j'envoyais un patronus à mon oncle après m'être assurée que Silvia et Silverlaine n'était pas dans la maison, pour éviter qu'elles assistent à une nouvelle confrontation. Durant mon temps d'attente, j'avais chouchouté Ledwin du mieux que j'avais pu. Elle avait une coiffure digne des plus belles princesses de Bulgarie et une ravissante robe que j'avais fait apparaître de mon ancienne penderie qui m'appartenait quand j'avais son âge. Tout mes soins lui avait permit de s'endormir paisiblement sur moi emmitouflé dans une de mes couvertures.
Une heure plus tard la porte s'ouvrit laissant apparaître mon oncle et son fils que je haïssais tant, en entrant dans le salon, le visage de mon oncle se crispa tandis que celui d'Aleksey reflétait le dégoût « Que fait-elle chez moi ? Si tu veux vraiment que je lui laisse la vie sauve réveille là et fait là sortir d'ici » Me relevant en déposant la tête brune de la fillette de huit ans sur un de mes cousins j'ignorais royalement la présence d'Aleksey « Dimitry, elle se faisait battre par son père... Pour la sauver j'ai torturé ce dernier maintenant il est ligoté dans sa cuisine. Tuez-le si bon vous semble, mais j'aimerais que sa fille reste avec moi ! » Pour la première fois depuis que je le côtoyais, je m'étais adressée à mon oncle avec respect et calme. Alors que son fils allait ouvrir la bouche Dimotry leva la main pour le faire taire. « Spencer-Ivallyah, je ne peux pas l'accepter chez moi.... » « Ce n'est pas une moldue, c'est une sorcière ! » « Les sang-de-bourbe ou les moldus sont les mêmes à mes yeux ! » « Pas aux miens ! » Malgré mes bonnes intentions, j'avais haussé la voix, je connaissais la faiblesse de mon oncle. Sa seule faiblesse à mon encontre était le vide qu'avaient causé ma mère et ma tante en partant pour l'Angleterre. La mort de ma mère l'avait énormément affecté et je lui ressemblais plus que ce que je pensais. « Pourquoi tiens tu tellement à la sauver Ivallyah ? » « Dimitry ! Parce-que ma mère et Elvira m'ont appris à toujours regarder au-delà de ce que pense les autres ... » M'arrêtant de parler, je gravai mon regard dans le sien « Mon oncle si je vous avoue la raison pour laquelle je tiens tant à sa vie vous me promettez de ne pas rire et de m'écoutez ? » « Bien entendu Spencer. » Prenant une grande inspiration je regardais mon cousin en disant « Je préfère lui parler en privé Aleksey. » « Papa tu vas quand même pas la laisser faire ? Je veux savoir moi aussi ce qu’elle apprécie tant en cette gamine » « Aleksey s'il te plait laisse ta cousine me parler seul à seul. »
Une fois mon cousin partie mon oncle me fit signe de m'exprimer. Ravalant ma fierté je regardais le corps endormi de Ledwin-Ann. « Je sais que pour vous ça va vous paraître stupide, mais dans les yeux de Ledwin. Il y a la même étincelle que dans ceux d'Adrian. Il me manque tellement ! Toutes les nuits je le revois se jeter sur moi pour me protéger. Il s'est sacrifié pour moi. Vous m'avez avoué être responsable de l'embuscade qui a tué Adrian à ma place. Je vous déteste en partis pour cela, mais je vous donne la possibilité de vous racheter en la laissant vivre avec moi. Je me porte garante de tout ce qu'elle pourra faire ! J'ai l'âge pour être la tutrice d'un enfant ! Laissez-moi être la sienne. En contrepartie, je vous promets d'arrêter de vous empêcher de faire régner l'ordre pré-établi. » Durant tout mon discourt mon oncle avait gardé son regard fixé aux miens. Lorsque je lui avais avoué que je le détestais, j'avais lu de la tristesse dans son regard. Il s'en voulait, je le savais depuis toujours. « Spencer, j'aimerais vraiment pouvoir accepter et je suis navré que tu me haïsses, si tu savais combien je m'en veux de ne pas avoir pu vous protéger ton frère et toi. Mais c'est une sang-de-bourbe... » «Qui n'est pas encore recensé en tant que tel ! Si vous preniez cette fille comme étant l'argent que son père vous doit en échange de son silence ? S'il parle ou s'il repaie une nouvelle fois en retard, torturez-le, tuez-le, faites ce que vous voulez je m'en contre fiche. Vous n'avez qu'à dire que c'est l'enfant d'un couple de sorcier de sang pur étant des amis de ma mère, avec lesquels je suis restée en contact et qu'ils m'ont nommé marraine de cette enfant comme ils sont morts je deviens la seule tutrice de Ledwin et l'affaire et résolu. Sergueïeva est d'origine russe et c'est un nom très répandu personne ne se doutera de rien surtout vu les relations entre la Bulgarie et la Russie ! » « Donc tu veux que je prenne cette fille en tant que remboursement du loyer et que je somme au père de se taire sous peine de mourir et que je te nomme la tutrice de cette gosse ? » Vu sous ce point de vue là l'idée me semblait vraiment perverse, cependant je ne voulais pas qu'elle soit tuée et encore moi qu'elle retourne chez son bourrin de père. « Oui, c'est ce que je veux ! Si vous ne le faites pas pour moi, faites-le en l'honneur de ce qu'à essayé de vous inculquer Elvira et ma mère durant votre enfance... Prouvez à ma tante que vous êtes capable de compassion ! » « Si j'accepte je te demanderais qu'une chose : Tu cesses de me vouvoyer et de me haïr pour t'avoir séparé de ta tante et de ton frère. Je sais que dès que l'éducation de Silvia sera finie tu partiras avec elle, mais je veux que tu me laisses t'aider à prendre soin de ta soeur et de toi, bien que le mal soit fait et présent je suis conscient de l'amour que te porter ton frère et que tu souffres de son absence plus que ce que t'oses m'avouer donc si cette fille peut te rendre heureuse je te dois bien ça à toi et à mes soeurs. On va dire que c'est ton cadeau d'anniversaire comme tu as refusé que je t'en offre un... » « D'accord ! » « Dans ce cas garde-là avec toi mais à la moindre bêtise je la tue compris ! » « Compris » Affichant un sourire radieux j'enlaçais mon oncle pour la première fois en dix-sept ans. « Merci Dimitry »


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»


Dernière édition par Spencer-Ivallyah Greyson le Sam 19 Mai - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Spencer-Ivallyah Greyson

YOUR LOVE IS DEADLY

avatar

▷ Hiboux envoyés : 3457
▷ Réputation : 37
▷ Âge du personnage : 22
▷ Humeur : Lovely

▷ carte de chocogrenouille.
▷ relationship.:
▷ statut.: Célibataire, mais pas vraiment très libre... et surtout pas prête pour une relation sérieuse
▷ disponibilité.: Oui, oui et oui

MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   Ven 18 Mai - 15:45

Life goes on

Leona Lewis ft OneRepublic - Lost Then Found My

Les années passèrent et plus elles défilaient et mieux je camouflais la souffrance que me causait l'absence de mon frère. Silvia fut le centre de mes attentions. Je n'avais qu'un seul but, qu'elle soit heureuse. Seulement cette nuit de mai 1998 me hante toujours, elle est là enfouie dans mon esprit. Je pense que jamais se souvenir ne s'effacera.

Voilà maintenant quatorze ans qu'Adrian est mort, ma tante a fini par se marier avec Finn. L'oncle Dimitry a retrouvé le meurtrier de mon frère et l'a exécuté en semant comme à son habitude des trentaines de mort dans son sillon. Quant à Silvia elle est toujours avec moi, le lien qui nous unissait autrefois c'est légèrement détérioré à cause de notre souffrance mutuelle. Cependant, elle est tout ce qui me reste. J'ai décidé de réaliser le rêve de mon défunt frère en demandant de prendre les reines du chantier en Amérique. Maintenant, nous avons aménager à Brightwall, la ville dans laquelle Adrian voulait nous emmener une fois nos études terminées. Mais, je n'ai pas renié toute ma famille pour l'Amérique, dans mon sillon j'ai accepté de prendre Silverlayne avec moi, elle habite chez nous dans les appartement qui aurait du être ceux d'Adrian. Bien entendu Ledwin-Ann nous a accompagné dans cette traversée de l'océan


I never told you
«I see your blue eyes. Everytime I close mine. You make it hard to see where I belong to when I'm not around you it's like I'm alone with me. But I never told you. What I should have said. No, I never told you. I just held it in. And now, I miss everything about you. Can't believe that I still want you, and after all the things we've been through. I miss everything about you, without you… .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goaway.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous, ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» T3 : Je suis l'enfer; E7 : Sauvez-nous (Gabriel) ; T3: Ange et Gardien; E4 : Pour quoi je me bats (Telagan)
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Tome 3: Ange et Gardien; Episode 3 : We meet again... (Telagan)
» Tome 3 : Ange et Gardien; Episode 6 : Salvation (Telagan)
» T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel); T3: Ange et Gardien; E7: J'étais Telagan Rebryn (Telagan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
૪ LIVE YOUR LIFE. :: 02. TELL ME THE TRUTH :: ㄨ se présenter. :: Ils sont là-